Comment s’y retrouver dans la “jungle” des labels textiles ?

10 Juil 2020 | La Minute Green

Labels textiles, à quoi servent-ils ? On le sait, l’industrie textile compte parmi les plus polluantes au monde. Elle est également source de conditions de travail précaires voire dangereuses dans certains pays…

Cependant, tous les textiles ne se valent pas et certains sont fabriqués de manière plus respectueuse de l’environnement et des normes sociales. Au-delà des discours des marques et de leur positionnement “éthique” ou “responsable”, il existe des labels environnementaux délivrés par des organismes publics ou privés. Ces labels permettent de juger de l’impact environnemental notamment d’un produit textile. 

Là aussi, il existe des disparités et certains labels textiles proposent une certification plus exigeante et complète que d’autres. Deux critères essentiels pour juger d’un label de qualité sont la présence d’un “référentiel” (cahier des charges) accessible à tous et d’une certification effectuée par une tierce partie indépendante. 

Chaque label a ses particularités, mais les plus reconnus garantissent : 

  • Une utilisation réduite de produits toxiques et allergènes.
  • Une fabrication avec un impact sur l’environnement réduit. Par exemple, l’Écolabel européen interdit le recours au sablage manuel ou mécanique pour obtenir l’aspect usé des jeans.
  • Un produit plus sain, contenant peu ou pas de substances potentiellement nocives pour la santé humaine.
  • Des conditions de travail respectueuses des normes sociales et répondant à certains critères définis par le label.
  • Et pour certains, l’origine biologique des fibres textiles – par exemple le label GOTS qui s’applique aux textiles contenant au minimum 70% de fibres biologiques ou l’Écolabel européen qui garantit 95 % de coton biologique pour les vêtements des enfants de moins de 3 ans.

CARACTÉRISTIQUES DES PRINCIPAUX LABELS

Parmi les labels les plus fiables, on peut citer certains de ceux recommandés par l’ADEME (Agence de la transition écologique) : GOTS, Ecolabel Européen, Made in Green by OEKO-TEX, bioRe et Ecocert Textile. Petit tour d’horizon de leurs caractéristiques principales :

  • GOTS : le “Global Organic Textile Standard” est un label privé international pour les textiles biologiques (contenant au moins 70% de fibres naturelles biologiques certifiées). Il s’applique à toute la chaîne de production et d’approvisionnement du textile. Il prend en compte des critères environnementaux, toxicologiques et sociaux très stricts. Le label GOTS garantit ainsi que le produit textile est issu de l’agriculture biologique, que sa fabrication respecte les normes sociales, et emploie des procédés moins polluants. Ceux-ci limitent en effet l’utilisation de certaines substances potentiellement nocives pour la santé humaine. 

  • Ecolabel Européen : label public créé par la Commission Européenne. Il s’applique à l’ensemble du cycle de vie du textile en fibres synthétiques ou naturelles. Il inclut des critères sociaux par exemple, pas de recours au travail forcé ou à celui des enfants de moins de 15 ans. Ce label intègre également des critères d’aptitude à l’emploi (maintien au lavage et séchage, résistance au boulochage…). Ceux-ci garantissent une meilleure qualité et une durée de vie plus longue du produit.

  • Made in Green by OEKO-TEX : label privé garantissant que le produit a été testé sur les substances nocives, et fabriqué de manière durable. Par rapport à la certification Standard 100 par OEKO-TEX qui garantit uniquement que le produit textile ne contient aucune substance nocive pour la santé humaine, la certification “Made in Green” va plus loin. Elle prend en effet en compte les impacts environnementaux de sa fabrication. Toutefois, elle ne considère pas l’intégralité de son cycle de vie (fabrication uniquement).

  • ECOCERT Textile : label privé indiquant que les textiles sont composés de fibres naturelles, artificielles, comme le lyocell ou le tencel (dans ce cas, 100 % des fibres de bois doivent être issues de forêts gérées de manière durable), synthétiques ou issues de matériaux renouvelables ou recyclés. Il couvre toutes les étapes clés du cycle de vie du produit excepté la production des matières premières. Il prend également en compte des critères d’aptitude du produit à l’emploi et des critères sociaux.

  • bioRe : label privé créé par une organisation caritative suisse garantissant que le textile est composé de coton bio équitable. Il vise à garantir une culture du coton et une fabrication respectueuses de l’environnement. Il exige le respect de certains critères sociaux pour la culture du coton (pas de travail des enfants, salaires équitables, etc.).  Le produit fini doit contenir au moins 50% de coton biologique. Le label bioRe se décline en 2 labels : bioRe® Sustainable Cotton and bioRe® Sustainable Textiles.

En résumé, privilégier l’achat de vêtements ou produits textiles porteurs de ces labels, c’est un geste qui compte pour consommer responsable et avec un impact réduit sur l’environnement et notre santé…Chez Maison Durable, la plupart de nos produits textiles sont fabriqués avec des tissus d’origine biologique et/ou certifiés.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à consulter le site de l’ADEME.

Panier

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *